Intégration de l’amélioration de la qualité dans les soins et traitement VIH/SIDA dans la Province du Lualaba en République Démocratique du Congo afin de retenir les PVVIH sous traitement Anti rétroviral

Au cours des années fiscales 2015-2016, le projet ASSIST de l’USAID financer par PEPFAR a apporté une assistance technique pour l’amélioration de la rétention des PVVIH sous TAR dans 10 formations sanitaires de la province du Lualaba en collaboration avec deux partenaires de mise en œuvre en l’occurrence le projet PROVIC exécuté par PATH et le projet PROSANI exécuté par MSH. Cette intervention a été guidée par les résultats d’une évaluation de base que ASSIST a organisée de Juillet-Août 2015 dans les services de prise en charge des PVVIH/SIDA. Cette évaluation de base a fait ressortir des gaps de qualité dans la cascade de la prise en charge des PVVIH notamment la rétention et l’adhésion au TAR. Eu égard aux résultats de base, ASSIST s’est fixé pour objectif d’aider à l’amélioration de la rétention des PVVIH sous TAR pour que tous les patients qui commencent un traitement antirétroviral y adhèrent et continuent à le recevoir.

Pour atteindre ses objectifs, ASSIST a utilisé l’approche collaborative d’amélioration des performances, processus d’apprentissage mutuel entre les 10 sites de la province du Lualaba.

Les résultats montrent qu’en Novembre 2015 début des activités du collaboratif VIH/SIDA, sur un cumul de 2358 PVVIH attendus pour approvisionnement en médicaments antirétroviraux (ARV) dans les 10 sites du collaboratif de la province du Lualaba, seulement 853 PVVIH étaient approvisionnés en ARV soit un gap de 1500 cas. Avec la mise en œuvre progressive des idées de changements pendant la phase intensive du collaboratif, en Juin 2016, sur un cumul de 2536 PVVIH attendus pour approvisionnement en ARV, 1566 PVVIH étaient approvisionnés en ARV soit un gap de 970 cas. Donc, malgré le nombre croissant en PVVIH pris en charge par les sites, le gap des perdus de vue diminue. Cette étude de cas nous a permis de décrire l’expérience pour améliorer la rétention des PVVIH sous TAR dans une province de la RDC, mais à l’instar de plusieurs projets d’assistance technique dans les pays en développement, les principaux défis restent la pérennisation des acquis, la mise à grande échelle des bonnes pratiques et l’institutionnalisation de la qualité.

This case study is also available in English.

Report Author(s): 
Dr. Maina Boucar, Dr. Zakari Saley, Dr. Teddy Manday, Dr. Fidèle Kanyanga, et Mayssa el Khazen
Organization(s): 
Université Research Co., LLC
ASSIST publication: 
ASSIST publication
Facebook icon
Twitter icon
LinkedIn icon
e-mail icon