Intégration du Genre dans l’Amélioration de la Qualité : Augmenter l’accès aux services de santé pour les femmes en milieu rural au Mali

Au Mali, l’anémie contribue très fortement à la mortalité et à la morbidité infanto-juvénile. Les causes d’anémie sont multiples et souvent complexes, mais ces deux causes immédiates de l’anémie sont influencées par certains facteurs comme ceux socioculturels liés aux croyances culturelles et coutumes et à l’accès limité aux services de santé et sociaux. C’est dans ce contexte que l’USAID à travers le projet ASSIST Mali s’est inséré dans la priorité du Gouvernement pour contribuer à la réduction du taux d’anémie chez les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans. La présente étude de cas a pour but de partager l’expérience du Mali sur l’intégration du genre dans l’amélioration des services de prévention de l’anémie au niveau communautaire dans 4 aires de santé du district sanitaire de Bougouni, région de Sikasso.

Les comités communautaires ont été formés, renforcés et coachés régulièrement pour mener les activités d’intégration du genre dans la prévention de l’anémie. Les relais à majorité masculins ont été sollicités par les femmes des comités pour les aider dans leur activité de sensibilisation auprès des belles mères et des maris pour la fréquentation des services de consultation prénatale au premier trimestre pour les femmes enceintes. De même, les chefs de village ont été approchés par les comités à travers un plaidoyer continu pour acquérir des périmètres maraicher en vue de produire des aliments riches en fer.

Suite à l’analyse des gaps sur l’intégration du genre dans le programme de lutte contre l’anémie, les défis soulignés ont permis de retenir les idées de changement pour améliorer cet état de fait. Les comités communautaires de leur propre initiative ont développé des idées de changement pouvant localement améliorer les décisions d’accès aux soins et à la terre. Ces idées ont été testées et les leçons apprises utilisées pour mener à bien le plaidoyer continu auprès des décideurs en faveur de la santé maternelle et infantile. Les différentes idées de changement testées par les comités ont permis d’avoir une augmentation de 72% du taux de consultation prénatale au premier trimestre de la grossesse en 12 mois et l’acquisition d’environ un demi hectare de périmètre maraicher par les comités communautaires pour la culture des aliments riches en fer et en vitamine A pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.

Cliquez ici pour lire l'étude de cas.

For the English version, click here.

Countries: 
Report Author(s): 
Lazare Coulibaly, Aboubakar Dokan Kone, Aba Dorintie, Abdoulaye Sylla, Ibrahima Kamate, and Houleymata Diarra
Organization(s): 
USAID Applying Science to Strengthen and Improve Systems (ASSIST)/URC
ASSIST publication: 
ASSIST publication
Facebook icon
Twitter icon
LinkedIn icon
e-mail icon